Interprétation de votre analyse de la rétention

  • Mise à jour

Cet article vous aidera à :

  • interpréter et comprendre les résultats de votre analyse de la rétention.

Le graphique Retention Analysis d’Amplitude vous aide à favoriser l’adoption de votre produit en vous indiquant à quelle fréquence les utilisateurs reviennent dans celui-ci après avoir déclenché un événement initial. Cet article présente le fonctionnement du module inférieur du graphique Retention Analysis et la manière d’interpréter les données qu’il contient.

L’analyse de vos données d’analyse de la rétention s’effectue dans le panneau inférieur de l’écran. Il vous permettra de faire ce qui suit :

  • effectuer une sélection entre la vue Retention et la vue Usage Interval ;
  • spécifier la méthode utilisée par Amplitude pour mesurer la rétention (au jour N, illimitée ou personnalisée)
  • visualiser les données concernant la rétention ou l’évolution dans le temps ;
  • définir comment Amplitude mesure les jours lorsqu’il calcule la rétention (fenêtres de 24 heures ou dates calendaires) ;
  • définir la période de votre analyse à l’aide du sélecteur de date.

Avant de commencer

Si vous n’avez pas encore lu la présentation du graphique Retention Analysis d’Amplitude et notre article du centre d’aide sur la création d’un graphique Retention Analysis, nous vous recommandons de le faire avant de continuer.

Fonctionnement des aspects temporels dans une analyse de la rétention

Dans un graphique Retention Analysis, il existe deux manières de considérer les « jours » : soit comme une série de fenêtres de 24 heures glissantes, soit comme des dates calendaires strictes. La méthode que vous choisirez pouvant avoir une incidence sur vos résultats, veuillez lire attentivement cette section.

image5.png

Par défaut, Amplitude traite un jour comme une fenêtre de 24 heures glissantes, différente pour chaque utilisateur. Lorsqu’un utilisateur déclenche l’événement de départ, Amplitude considère qu’il s’agit du début du jour 0 de cet utilisateur. En d’autres termes, le jour 0 se déroule pendant les 24 premières heures après que l’utilisateur a déclenché l’événement de départ. Le jour 1 s’écoule ensuite de l’heure 24 à l’heure 48, le jour 2 de l’heure 48 à l’heure 72, et ainsi de suite. 

Avec cette approche, chaque jour aura exactement la même durée, quel que soit le moment où l’utilisateur a déclenché l’événement de départ. 

Rétention quotidienne à l’aide de fenêtres de 24 heures

  • La rétention quotidienne est calculée sur une base horaire. 
  • Quand Amplitude calcule la rétention quotidienne, il arrondit les horodatages des événements à l’heure inférieure la plus récente. Cela signifie qu’un événement déclenché à 17 h 59 aura un horodatage à 17 h.
  • Un utilisateur est compté comme retenu au « jour suivant » s’il effectue un événement pendant ou après la 24e heure incrémentée, mais avant la 48e heure incrémentée. Par exemple, si un utilisateur effectue son premier événement le 1er décembre à 17 h 59, puis un deuxième événement le 2 décembre à 17 h, Amplitude compte cet utilisateur comme retenu lors du jour 1 (au lieu du jour 0), car il s’agit de la 24e heure incrémentée après l’horodatage de l’événement d’origine.
  • Lorsqu’un utilisateur déclenche l’événement initial plusieurs fois, Amplitude démarre plusieurs classes de 24 heures pour lui. Cela signifie qu’il est possible qu’un même événement de retour définisse un utilisateur comme retenu lors du jour 1 et du jour 2.

Rétention hebdomadaire et mensuelle à l’aide de fenêtres de 24 heures 

  • La rétention hebdomadaire et mensuelle est calculée quotidiennement.
  • Une semaine correspond à sept jours. Si un utilisateur déclenche son premier événement le 1er décembre, Amplitude le considère comme retenu lors de la semaine 0 s’il déclenche un événement au cours de n’importe quel jour compris entre le 1er décembre et le 7 décembre. De la même manière, Amplitude le considérera comme retenu lors de la semaine 1 s’il déclenche un événement au cours de n’importe quel jour compris entre le 8 décembre et le 14 décembre.
  • Un mois correspond à 30 jours. Si un utilisateur déclenche son premier événement le 3 décembre, Amplitude le considère comme retenu lors du mois 0 s’il déclenche l’événement de retour au cours de n’importe quel jour compris entre le 3 décembre et le 2 janvier. De la même manière, Amplitude le considère comme retenu lors du mois 1 s’il déclenche l’événement de retour au cours de n’importe quel jour compris entre le 3 janvier et le 2 février.

REMARQUE : ces méthodes de calcul ne s’appliquent qu’aux données collectées à partir du 18 août 2015. Tous les calculs de rétention comprenant des dates antérieures seront calculés en fonction de jours/semaines/mois calendaires.

Cependant, vous pouvez également faire en sorte qu’Amplitude mesure la rétention en fonction de dates calendaires strictes, où le jour N est défini à partir de la date calendaire à laquelle l’événement a été déclenché.

Rétention quotidienne à l’aide de dates calendaires strictes

  • Les dates calendaires quotidiennes commencent au moment où le jour calendaire commence et se terminent au moment où le jour calendaire se termine.
  • La vue calendaire est déterminée par le fuseau horaire indiqué dans les paramètres de votre projet. Dans la vue calendaire stricte, la rétention quotidienne repose sur le jour calendaire et non sur une base horaire. 
  • Un utilisateur est compté comme retenu lors du « jour suivant » s’il déclenche un événement pendant le jour calendaire suivant. Par exemple, si un utilisateur déclenche son premier événement le 1er décembre à 17 h 59, Amplitude le considère comme retenu lors du jour 1 s’il déclenche un événement n’importe quand avant le 2 décembre à 23 h 59. Si un utilisateur a déclenché son premier événement le 1er décembre à 23 h 50, il a jusqu’au 1er décembre à 23 h 59 pour déclencher l’événement de retour et être toujours considéré comme retenu lors du jour 0. 
  • Les utilisateurs qui déclenchent l’événement de départ plusieurs fois restent limités au jour calendaire où ils ont déclenché l’événement de départ pour la première fois. La seule exception est le cas où un utilisateur déclenche les événements de départ sur plusieurs jours calendaires ; dans ce cas, cet utilisateur sera inclus dans plusieurs cohortes d’intervalles.

Rétention hebdomadaire et mensuelle à l’aide de dates calendaires strictes 

  • Les dates calendaires hebdomadaires et mensuelles déterminent le début et la fin de chaque semaine et de chaque mois.
  • Une semaine est définie en fonction du fuseau horaire indiqué dans les paramètres de votre projet. Vous y trouverez également l’option permettant de spécifier le premier jour de votre semaine. 
  • Si vos semaines commencent le lundi et qu’un utilisateur déclenche son premier événement le lundi 1er décembre, Amplitude considère l’utilisateur comme retenu lors de la semaine 0 s’il déclenche un événement au cours de n’importe quel jour entre le 1er décembre et le 7 décembre. Amplitude considérera cet utilisateur comme retenu lors de la semaine 1 s’il déclenche un événement au cours de n’importe quel jour entre le 8 décembre et le 14 décembre. Un autre utilisateur qui déclenche son premier événement le mardi 2 décembre a jusqu’au 7 décembre pour déclencher l’événement de retour afin d’être considéré comme retenu lors de la semaine 0. 
  • Un mois est défini en fonction du fuseau horaire indiqué dans les paramètres de votre projet. Si un utilisateur déclenche son premier événement le 3 décembre, Amplitude le considère comme retenu lors du mois 0 s’il déclenche l’événement de retour au cours de n’importe quel jour entre le 3 décembre et le 31 décembre. Il est considéré comme retenu lors du mois 1 s’il déclenche l’événement de retour au cours de n’importe quel jour entre le 1er janvier et le 31 janvier.

REMARQUE : pour la rétention des nouveaux utilisateurs, les conditions de filtre appliquées dans le module de droite ne sont satisfaites que si elles sont vraies pendant la même période où l’événement « New User » a été déclenché. Pour les graphiques utilisant des dates calendaires strictes, il s’agit de l’intervalle du graphique. Cependant, pour les graphiques utilisant des plages non alignées, la période est plus précise : par exemple, il s’agit du premier jour pour les fenêtres de sept jours et de la première heure pour les fenêtres de 24 heures.

Interprétation de votre graphique Retention Analysis : la vue Retention

L’interprétation du graphique Retention Analysis est plus simple qu’il n’y paraît à première vue, principalement parce que vous pouvez lire les paramètres à la manière d’une phrase. Par exemple, le graphique suivant vous montre (1) les nouveaux utilisateurs qui sont revenus et ont déclenché (2) n’importe quel événement, mesurés en (3) rétention au jour N (affichée sous forme de rétention et calculée par fenêtres de 24 heures) sur (4) les 45 derniers jours :

interpret_retention_analysis_1.png

Tous ces paramètres peuvent être facilement modifiés en fonction des besoins de votre analyse.

Dans le reste de cette section, nous présenterons le fonctionnement du module inférieur, la signification de toutes les options des paramètres et comment vous pouvez les utiliser pour générer les données souhaitées. (Les modules de gauche et de droite sont présentés dans notre article du centre d’aide traitant de la création de votre analyse de la rétention.)

Rétention au jour N

Grâce au graphique linéaire N-day retention, vous pouvez facilement voir quel pourcentage d’utilisateurs reviennent pour déclencher l’événement de retour un jour donné. Pour afficher les pourcentages exacts, survolez simplement le point de données du jour qui vous intéresse. Si vous souhaitez découvrir en détail qui sont les utilisateurs composant ce point de données, il vous suffit de cliquer dessus (reportez-vous à notre article du centre d’aide sur la fonctionnalité Microscope d’Amplitude pour en savoir plus).

Lorsque vous ouvrez le graphique Retention Analysis pour la première fois, le graphique N-day retention affichera la rétention des nouveaux utilisateurs qui sont revenus dans le cadre de n’importe quel événement, jusqu’à ce que vous ajoutiez vos propres événements de départ et de retour dans le module de gauche (reportez-vous à notre article sur la création d’une analyse de la rétention). 

image12.png

Si vous préférez voir ces données sous forme de graphique à barres, cliquez sur l’icôneimage13.png. Dans cette vue, vous pourrez également utiliser la fonctionnalité Microscope pour obtenir plus de détails sur les utilisateurs qui ont abandonné.

image6x.png

En plus de ces représentations graphiques de vos données de rétention, Amplitude vous fournit un tableau affichant une ventilation détaillée des données, réparties par cohorte d’utilisateurs et en classes plus précises de jours individuels.

Dans cet exemple, le 29 janvier, il y avait 10 830 nouveaux utilisateurs :

  • La rétention au jour 1 est de 22,9 %, ce qui signifie que 2 480 des 10 830 utilisateurs sont revenus et ont déclenché l’événement de retour entre la 24e et la 47e heure incrémentée après avoir déclenché leur événement de départ.
  • La rétention au jour 3 est de 21,6 %, ce qui signifie que 2 339 des 10 830 utilisateurs sont revenus et ont déclenché l’événement de retour entre la 48e et la 71e heure incrémentée après avoir déclenché leur événement de départ.
  • Parfois, vous pourrez voir un astérisque à côté du pourcentage de rétention. Il signifie que la journée n’est pas encore terminée et qu’Amplitude collecte toujours des données pour ce jour-là.

Dans la première ligne du tableau (le segment « All users »), la valeur de la colonne Users correspond au nombre total d’utilisateurs uniques qui ont déclenché l’événement de départ lors de la période sélectionnée. Le nombre d’utilisateurs pour le jour en cours ne sera pas inclus avant le jour suivant, car Amplitude est toujours en train de collecter ces données.

Rétention illimitée

Alors que la rétention au jour N vous indique le pourcentage de vos utilisateurs qui reviennent et déclenchent l’événement de retour un jour donné, la rétention illimitée vous indique combien de vos utilisateurs déclenchent cet événement de retour un jour donné ou ultérieurement. Elle vous permet de comprendre les tendances globales d’attrition de votre base d’utilisateurs.

Par exemple, si vous souhaitez connaître le pourcentage d’utilisateurs qui n’ont pas utilisé votre produit 30 jours ou plus après la première utilisation, la rétention illimitée vous donnera la réponse. La valeur de rétention illimitée pour le jour 30 vous indique le pourcentage d’utilisateurs qui sont revenus après le jour 30.

Notez cependant que ce n’est pas forcément la première fois qu’ils reviennent sur votre produit.

image15x.png

Si un nouvel utilisateur est inactif les jours 1, 2 et 3, mais actif le jour 4, il sera comptabilisé comme retenu lors des jours 1, 2, 3 et 4.

Avec la rétention illimitée, le tableau fonctionne un peu différemment de la rétention au jour N :

image16x.png

  • En supposant qu’il y a 10 830 nouveaux utilisateurs le 29 janvier, la rétention au jour 1 est de 36,6 %, ce qui signifie que 3 963 des 10 830 utilisateurs ont déclenché l’événement de retour lors du jour 1 ou ultérieurement (au moins 24 heures après l’événement de départ).
  • La rétention au jour 3 est de 32,8 %, ce qui signifie que 3 552 des 10 830 utilisateurs ont déclenché l’événement de retour lors du jour 3 ou ultérieurement (au moins 72 heures après l’événement de départ).
  • Comme pour la rétention au jour N, les résultats des jours avec des données incomplètes seront marqués d’un astérisque.

Rétention en tranches personnalisées

Par défaut, Amplitude présuppose que vous souhaitez utiliser des unités de temps prédéfinies (jours, semaines, mois, etc.) comme tranches de rétention pour vos analyses de rétention. Vous pouvez cependant modifier ce paramètre en utilisant des tranches personnalisées au lieu de la rétention au jour N ou de la rétention illimitée.

Screenshot_2019-10-15_at_17.42.11.png

Dans l’image ci-dessus, nous avons défini quatre tranches personnalisées :

  • Première tranche : 1 jour (jour 0)
  • Deuxième tranche : 3 jours (jours 1 à 3)
  • Troisième tranche : 3 jours (jours 4 à 6)
  • Quatrième tranche : 5 jours (jours 7 à 11)

Le graphique linéaire présente les moyennes pondérées de tous les chiffres de rétention en tranches des cohortes d’utilisateurs au cours de la période sélectionnée.

image8x.png

Dans le tableau ci-dessous, le 29 janvier, il y avait 10 830 nouveaux utilisateurs :

image3x.png

  • La rétention pour les jours 1 à 3 est de 35 %, ce qui signifie que 3 791 des 10 830 utilisateurs ont déclenché l’événement de retour entre la 24e et la 95e heure incrémentée après leur événement de départ.
  • La rétention pour les jours 4 à 6 est de 25,6 %, ce qui signifie que 2 772 des 10 830 utilisateurs ont déclenché l’événement de retour entre la 96e et la 167e heure incrémentée après leur événement de départ.
  • Les résultats des jours avec des données incomplètes seront marqués d’un astérisque.
  • Notez qu’Amplitude applique un maximum de 100 tranches personnalisées par graphique.

Comparaison entre rétention et évolution dans le temps

Parfois, une simple vue de vos taux de rétention pour des jours spécifiques ne vous suffira peut-être pas. Vous voudrez peut-être savoir quel impact la publication d’une nouvelle version a eu sur les taux de rétention de votre produit au jour 1 ou si un nouveau programme de formation a eu une incidence sur vos taux de rétention au jour 14. Dans ces situations, vous pouvez visualiser l’évolution de vos données de rétention dans le temps, en sélectionnant Change Over Time dans le menu déroulant shown as.

image11.png

image2x.png

Dans ce graphique, nous examinons tous les utilisateurs qui étaient nouveaux le 29 novembre. 25,5 % d’entre eux ont déclenché l’événement de retour le jour 1 et 13,1 % l’ont déclenché le jour 7.

Amplitude calcule ce pourcentage en divisant 1) le nombre d’utilisateurs de chaque nouvelle cohorte d’utilisateurs ayant déclenché l’événement de retour au cours de chaque jour de rétention par 2) le nombre d’utilisateurs qui étaient nouveaux le jour sélectionné.

Le tableau de données N-Day Change Over Time affiche les mêmes données que le tableau de données N-Day Retention, mais avec des axes inversés (l’axe des abscisses est permuté avec l’axe des ordonnées).

Interprétation de votre graphique Retention Analysis : la vue Usage Interval

REMARQUE : la vue Usage Interval est uniquement disponible avec les plans Scholarship, Growth et Entreprise.

L’intervalle d’utilisation affiche le pourcentage d’utilisateurs actifs qui ont déclenché le ou les événements sélectionnés avec une fréquence médiane quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle spécifiée. Notez que ce ou ces événements doivent être déclenchés lors d’au moins deux jours différents pour que les utilisateurs soient comptabilisés dans le numérateur. Votre intervalle d’utilisation est important pour tirer des conclusions précises de vos données de rétention. Certains produits sont conçus pour être utilisés quotidiennement, tandis que d’autres peuvent être utilisés beaucoup moins fréquemment. Savoir à quelle fréquence votre produit est réellement utilisé vous aidera à évaluer son intégrité lorsque vous examinerez les graphiques Retention Analysis et Lifecycle.

Pour afficher l’intervalle d’utilisation, cliquez sur Usage Interval View dans le module du bas.

image10x.png

Imaginons que l’événement critique de votre produit soit Play Song or Video. Vous pouvez sélectionner cet événement et utiliser la vue Usage Interval pour trouver l’intervalle d’utilisation de cet événement. Pour le calculer, Amplitude trace la répartition de la période de retour médiane de chaque utilisateur : Pour chaque utilisateur, Amplitude examinera tous les événements Play Song or Video qu’il a déclenchés au cours des 15 derniers jours, puis déterminera la durée médiane entre chacun de ces événements. 

Par exemple, le point de données en surbrillance nous indique que 68,7 % de vos utilisateurs ont un intervalle médian de 4 jours ou moins entre chaque déclenchement de l’événement Play Song or Video. Ce point d’inflexion peut être interprété comme votre intervalle d’utilisation. Vous pouvez utiliser cet intervalle d’utilisation pour créer un graphique de rétention en tranches personnalisées ou un graphique Lifecycle. Dans ce cas, il semble que 4 jours soit l’intervalle d’utilisation attendu pour les utilisateurs actifs dans le cadre de l’événement critique Play Song or Video.

image4x.png

Pour en savoir plus sur l’identification de votre événement critique, consultez cet article de blog ou notre manuel d’analyse de produit Vol. 1 : Maîtriser la rétention.

Intervalle d’utilisation dans le temps

Lorsque vous sélectionnez la vue Usage Interval Over Time, vous voyez l’évolution au fil du temps de la fréquence médiane entre les événements. Amplitude n’indique pas les moyennes dans cette vue : à la place, il affiche les pourcentages réels. 

Par exemple, le point de données suivant nous montre que, parmi les utilisateurs qui ont déclenché l’événement Play Song or Video le 8 décembre, 88,3 % d’entre eux l’ont à nouveau déclenché dans les 7 jours suivants. 

image1.png